1. Medias
  2. Le hangar de la corne de brume du phare de la Pointe-au-Père

Le hangar de la corne de brume du phare de la Pointe-au-Père

Publié par Kupaia

le 09/11/2013

335 vues

0 commentaire

Le hangar de la corne de brume du phare de la Pointe-au-Père

Échelle du sujet : non renseignée

Description

Photo prise par Taken by me G. Bouchard (alcide55) le 30 juin 2012.

Le hangar de la corne de brume, au phare de la Pointe-au-Père, Quebec, Canada
Le hangar de la corne de brume datant de 1903 est le plus vieux bâtiment construit sur le site à nous être parvenud. Le 20 septembre 1990, le Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine a désigné le bâtiment de la corne de brume au titre d’édifice fédéral du patrimoine « reconnu ».

Une dalle de béton servait de plancher à l’édifice et, en plus d’un réservoir d’eau, le bâtiment servait pour l’entreposage des objets et instruments permettant de faire fonctionner la corne de brumed. Aujourd’hui, le hangar permet au musée de présenter les différentes méthodes de signalisation sonores qui furent utilisées à Pointe-au-Père pour suppléer aux signaux lumineux émis par le phare lorsque les conditions atmosphériques étaient défavorables.

À ses débuts, la station était dotée d’un canon que le gardien du phare chargeait de poudre afin de produire une détonation toutes les demi-heuresd 10. Un système de bombes explosives fut utilisé entre 1894 et 1903 pour émettre une détonation toutes les 20 minutes. En 1903, on y installe une sirène d’Écosse, invention britannique de la fin du XXe siècle. Le signal sonore était émis par un cornet extérieur monté sur un système de rails en demi-cercle ; ce qui rendait possible l’orientation du signal en fonction de la direction des vents. En 1904, la sirène était remplacée par un diaphone, appareil utilisant un piston alternatif actionné par un jet d’air comprimé produit par un moteur à essence. Le signal sonore continu émis par le diaphone durait trois secondes suivies d’un court silence, puis d’un autre signal sonore de trois secondes. Ce cycle se répétait toutes les minutes. Le cornet fut installé à différents endroits sur le site dans le but d’améliorer la portée du signal.

Source : Le hangar de la corne de brume sur Wikipedia

Pour en savoir plus :

- Brigitte Violette et Léïc Godbout, La station d’aide à la navigation de Pointe-au-Père et son phare de béton armé : centenaire d’une construction audacieuse, 1909-2009, Parcs Canada
- Bâtisse du sifflet de brume sur Lieux patrimoniaux du Canada
- Site historique maritime de la Pointe-au-Père, « La station de phare - Le hangar de la corne de brume »

Commenter

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.