1. Actualité des cornes de brume

Actualité des cornes de brume

2014

Un concert de cornes de brume, d’Éric Schulthess, le 9 décembre 2014, Sons de chaque jour
Parti pour le grand large hier. Dans ma tête. Sous le vacarmes des trombes d’eau qui traversaient le paysage. Ai navigué vers le Nord. Cap sur la Norvège où j’ai caboté en longeant des phares et leurs cornes de brume.

Residents miss Nubble’s traditional fog horn, de Deborah McDermott, 24 novembre 2014, seacoastonline.com
YORK, Maine — Longtime York Beach summer resident Janet Dillon said during a visit this fall during inclement weather, she realized she missed the comforting sound of the Cape Neddick Light Station fog horn sounding through the fog.

2013

Les phares sur le grill, 13 février 2013, Mon Voile Mag
Sept phares, l’île Vierge, le Four, Créac’h, la Jument, Kéréon, Kermorvan, les Pierres Noires sont désormais silencieux.

La dernière corne de brume s’est éteinte, 11 septembre 2013, Ouest-France
La corne de brune de Saint-Vaast, n’émet plus de signaux sonores par temps brumeux. En panne, elle ne sera pas réparée.

Saint-Vaast-la-Hougue : la corne de brume est muette, 12 septembre 2013, La Manche libre
La corne de brume du phare de Saint-Vaast-la-Hougue est définitivement muette.
Installée au début des années 1930, la corne de brume qui équipe le phare de Saint-Vaast-la-Hougue, érigé lui-même en 1892 au bout de la grande jetée, se déclenchait de jour comme de nuit lorsque le brouillard venait interrompre le faisceau de ce phare.

2010

En 2010, en France, le Service des phares et balises, qui gère une cinquantaine de cornes de brume, envisage de les remplacer définitivement par des signalisations visuelles jugées plus fiables.

Sébastien Pannou, Brume : la mer de plus en plus silencieuse, 21 janvier 2010, Ouest-France
Le phare d’Eckmühl, plongé dans la brume, était criant de silence ces derniers jours. Idem autour du goulet de Brest, où certains pleurent un phare du Minou sans voix. Qu’on se le dise une bonne fois pour toutes, les signaux sonores en mer, c’est fini, ou presque. On parle ici des sifflets ou cloches activés par la houle sur les bouées, ou des cornes de brumes plus puissantes, disposées sur les phares.

Les cornes de brume reléguées au musée, 30 mars 2010, Le Télégramme
Peu à peu, la mer devient silencieuse... Cornes de brume, bouées à sifflets ou à cloches qui ponctuent les dangers de la côte disparaissent, remplacées par des signalisations électroniques.

Le retour de la vache de Brigneau, 31 mars 2010, Libération, dépêche AFP
La mer devient peu à peu silencieuse, cornes de brume, bouées à sifflets ou à cloches qui ponctuent les dangers de la côte par temps de brouillard, s’effacent du paysage sonore maritime, remplacés par des signalisations électroniques visuelles, modernes et plus fiables.

Mélanie Saint-Hilaire, L’étrange sentinelle du Saint-Laurent, 6 août 2010, L’actualité, magazine d’affaires publiques au Québec
Au large de Tadoussac, le mystérieux phare du haut-fond Prince guide les matelots depuis près d’un demi-siècle. Sa corne de brume se taira bientôt. Un cinéaste a décidé de l’immortaliser.

Arnaud Blain, Silence sur la mer : les cornes de brume reléguées au musée, 28 août 2010, Le Télégramme
La mer devient peu à peu silencieuse, cornes de brume, bouées à sifflets ou à cloches qui ponctuent les dangers de la côte par temps de brouillard, s’effacent du paysage sonore maritime, remplacés par des signalisations électroniques visuelles, modernes et plus fiables.